Vanlife, les nouveaux nomades, le film des Coflocs

Van Life les nouveaux nomades

Si vous avez envie de voir de belles images, et des témoignages pleins de positivités, ce nouveau film sur les « Vanlifers » est fait pour vous.
Il est l’œuvre des CoFlocs, à savoir Laurent Lingelser et Florian Mosca, spécialistes des vidéos marketing dans l’univers des vanlifers et voyages en fourgons ( ils sont les réalisateurs de la série Génération et Génération expat…).

Encore un film de plus sur le phénomène ultra tendance du moment ? Oui et non ! Ou plutôt un film de plus mais beau, sympa, frais et (un peu trop) positif sur le nomadisme dans un fourgon.

VanLife, les nouveaux nomades, dresse le portrait de plusieurs personnes, solo ou couple, afin d’avoir leur opinion respective sur les « grandes questions » que tout le monde se pose lorsque l’on s’intéresse à ce mode de vie.

Les profils rencontrés sont très divers, et c’est là un des points les plus sympas du film. Pas de bimbos instagrameuses, pas de vie surréaliste, uniquement du quotidien partageable, issu de personnes « normales » ayant franchi le pas et tourné la clé de contact.
A l’inverse, le film oublie un peu, ou du moins survole, le côté dark de la vie en van. Certes, la majorité des galères sont de « petites » galères vite oubliées, mais c’est une part très importante de la vie au quotidien d’un vanlifer, surtout s’il vit et se déplace en France.

Toujours est-il que l’on a pris du plaisir devant les 1h21 d’images et témoignages, avec de belles personnes, des images parfaitement maitrisées ( abus de drone, mais qui n’en abuse pas dans de tel lieux ?) et des tranches de vie auxquelles chacun pourra à un moment ou à un autre s’identifier.
Mentions spéciales pour le couple de retraités Jean Luc et Rosita tellement heureux dans leur T6 confortable et pour Ludivine pour son choix solo différent.

Au final, un film très agréable à regarder, qui certes n’apprend rien aux vanlifers convertis mais montre une image positive ( oui j’insiste mais après l’été que l’on a vécu, il faut absolument travailler ce côté positif) de ces nouveaux nomades, loin de l’image beatnik babacools ou influenceurs instagram à la quête de like que certains voudraient éternellement nous coller à la peau.
Pourquoi ne pas rêver un peu devant ces images ?

Publié le
Catégorisé comme Vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.